Mairie de Libreville : le Chef de l’État encore trompé par ses proches collaborateurs ?

Partagez

 288 vues

Libreville, le 30 Juin 2021( NVG)- L’imbroglio autour de la démission d’Eugène Mba, assez rocambolesque, n’a pas fini de faire couler beaucoup d’encre. Selon certaines sources proches du dossier, du côté de la Présidence de la République, le chef serait monté au créneau face à l’insubordination de certains de ses proches collaborateurs impliqués dans le putch municipal savamment orchestré qui a  conduit, sans aucun respect des textes de la loi sur la décentralisation, a un départ forcé du Maire de Libreville le 17 juin dernier.

Les instructions auraient été autres,  » cesser toute cabale à l’endroit d’Eugène Mba. Respecter la loi en vigueur en matière de décentralisation et surtout consolider la cohésion sociale par la pratique des valeurs démocratiques participant à la mise en place des institutions fortes  ».

En homme avisé, la situation actuelle, le recours des conseillers municipaux de l’opposition auprès du Tribunal administratif de Libreville, le Chef de l’État avait déjà semble t – il compris que c’est ce qui adviendrait. Mais encore une fois, ses instructions auraient été ignorées par certains de ses collaborateurs avides d’argent et de pouvoirs.

Comment faire confiance et maitriser les actes de ces proches collaborateurs qui disent agir  » au nom du Chef de l’État  » ? Qui font usage de leur position de force pour imposer leur volonté au plus grand nombre? Il revient désormais au Président de la République, Ali Bongo Ondimba, de trancher définitivement sur la situation de la mairie de Libreville, ou encore, permettre au Tribunal administratif de Libreville de placer chacun face à ses responsabilités.

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *