Tensions sociales : un dialogue avec les partenaires sociaux s’impose.

Partagez

 116 vues

Libreville, le 29 Novembre 2021( NVG)- Depuis plusieurs mois déjà, le climat social gabonais est marqué par des grèves à répétition et à n’en point finir. Cette situation nécessite aussi bien de la part des partenaires sociaux que du gouvernement un dialogue permanent pour tenter de trouver des solutions durables à cette crise.

Ce dernier trimestre de l’année 2021 s’achève sur fond de tensions sociales. Pour preuve, à l’instar du secteur de l’éducation, d’autres secteurs ont emboîté le pas. C’est le cas des régies financières, un secteur très sensible et poumon de l’économie de notre pays. Cette période de crise est due au non respect des engagements de l’État vis – à – vis des partenaires sociaux. Au lieu de jouer franc – jeu, le gouvernement a toujours tendance à minimiser l’ampleur des dégâts que peuvent causer une grève générale illimitée dans ce secteur.

Pour ce qui est des régies financières, le gouvernement gagnerait à initier au plus vite des négociations avec les syndicalistes, faute de quoi les recettes de l’État subiraient une hémorragie difficile à arrêter et dont les premières victimes seront les populations déjà frappées par le chômage et aux revenus très limités.

Aussi, le secteur de l’éducation n’est pas non plus à négliger. Depuis les années 90 jusqu’à nos jours, les problèmes sont restés entiers: manque criard des classes, de table – bancs, problèmes de reclassements, etc.
Ce qui fait que les années scolaires sont irrégulières et les programmes académiques inachevés.

Au regard de cette situation qui met en mal le développement de notre pays, les différentes parties concernées devraient s’asseoir pour trouver ensemble des solutions pérennes à ces problèmes qui leurs sont a nouveaux.

Au lieu souvent de jouer au sourd et de reléguer aux calendes grecques les revendications parfois légitimes des partenaires sociaux, le gouvernement devrait privilégier le dialogue permanent, gage d’un consensus apaisé.

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *