Justice gabonaise : des disculpations en cascade à qui la faute?

Partagez

 244 vues

Libreville, le 29 Avril 2021( NVG)- Ça devient de plus en plus récurrent dans notre pays, ces erreurs judiciaires qui font en sorte que plusieurs compatriotes se retrouvent incarcérés dans les différents centres pénitentiaires pour des actes dont leur culpabilité n’a pas été prouvé, mais pourtant ont été condamnés.

Erreurs judiciaires, disculpation, tels sont les termes qui reviennent souvent au moment que les juges remettent en liberté les détenus et reconnaissent qu’ils auraient été condamnés sans preuves irréfutables. Récemment,un compatriote, Elvis Nguema Obame, a été acquitté par le parquet de Libreville après avoir passé huit (8) ans derrières les barreaux pour un crime qu’il n’a pas commis. << son implication n’a pas été reconnue >>, après huit ans de prison.
Un autre a récemment été libéré après avoir passé neuf (9) ans derrière les barreaux.

Le temps est peut – être arrivé de déterminer aussi qui est censé dédommager ces compatriotes qui ont passé des années incarcérées pour des fautes qu’ils n’ont pas commis ? D’ailleurs, sur quelles bases sont – ils alors condamnés ? La légèreté avec laquelle semble être traités certaines affaires doit cesser. Nombreux compatriotes pourraient être actuellement dans la même situation dans plusieurs prisons de notre pays.

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *