Entrepreneuriat les jeunes gabonais préfèrent chiller que d’entreprendre

Partagez

 292 vues

Libreville, le 29 Avril 2021( NVG)- Les raisons abondent en ce qui concerne le manque d’enthousiasme chez plusieurs jeunes gabonais d’investir leur argent dans la création d’une activité rentable et qui pourrait devenir au fil des années, une véritable affaire. Manque de financement, manque d’opportunités, absence de formation, telles sont les motifs avancés par plusieurs jeunes pour justifier leur manque d’enthousiasme.
Pourtant, à l’heure actuelle, on assiste de plus en plus à l’organisation de tontines d’alcool nommées Chills.

Des jeunes lancent un appel pour des cotisations afin d’organiser une fiesta où l’alcool et les stupéfiants sont consommés sans modération aucune. Plusieurs jeunes y prennent part, et pour se faire, ils doivent y avoir participé financièrement. Les cotisations vont souvent de 2000 francs CFA à 5000 francs CFA selon l’importance de la fête.

Des particuliers ou des tenanciers font alors louer leur local afin que ces jeunes dont l’âge est souvent compris entre 15 et 25 ans, s’enivrent d’alcool et des stupéfiants. Mais demander donc aux mêmes jeunes de se cotiser pour monter une affaire, aucun ne participera à la cotisation, sinon peu.

Pourtant, les autorités conscientes de la difficulté actuelle, mettent en place pour les jeunes des opportunités à saisir via l’organisation de plusieurs concours et challenges. Mais malheureusement,plusieurs de nos jeunes sont plus concentrés dans les Chills.

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *