Relance économique: comment penser au développement sans banque nationale destinée au développement ?

Partagez

 332 vues

Libreville, le 29 Mars 2021( NVG)- Développement durable, développement  agricole, des expressions qui sont constamment utilisées par nos autorités pour annoncer les projets prioritaires entrant dans le cadre de la relance économique. Sauf que,pour entamer un développement dans quoique ce soit, il faudrait se faire, se doter d’institutions bancaires et financières capables d’accompagner lesdits projets est une nécessité.

Le cas du Gabon serait donc plutôt complexe, des dettes colossales auprès des banques nationales qui ont emmené ces dernières à revoir la confiance qu’ils accordent à l’État. Et surtout, les emprunts auprès des bailleurs de fonds internationaux qui ne cessent de se succéder.

Aujourd’hui encore, la banque gabonaise de développement connait une mort cérébrale, c’est à dire détruite de l’intérieur par des personnes qui étaient censées participer à son rayonnement et sa pérennité. À Franceville,le siège de ladite banque sert désormais d’abri aux malfrats, des hautes herbes, un local abandonné. Pourtant, l’État pourrait récupérer ce bien immobilier afin d’y installer le personnel d’une administration ou pouvant servir de logements.

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *