Noël Mboumba victime d’acharnement grotesque : la presse du  ventre en maître d’orchestre

Partagez

 186 vues

Libreville, le 28 Juillet 2021( NVG)- Après sa première sortie politique officielle qui s’est déroulée avec succès à son domicile d’Okala, qui a été marquée par la présence du SGA2 du PDG, Eloi Nzondo, et le ralliement au parti d’une dizaine de personnes,anciens et  novices, il semble que plusieurs personnalités tapies dans l’ombre aient du mal à apprécier la prouesse politique que vient DZ réaliser l’ancien Ministre du pétrole, Noël Mboumba.

En effet, ce dernier a répondu sur le  terrain, à l’appel du Chef de l’État, Président Distingué camarade Ali Bongo Ondimba, concernant l’union sacrée, le  rassemblement, la régénération et la revitalisation du parti. Noël Mboumba dérange t – il ?

Une certaine presse qui a vendu son éthique et sa déontologie aux chiens foulant sa crédibilité aux pieds, n’a pas hésité à traiter  » la machine  » , comme l’appellent ses supporters, de << gangsters >>, << bandit >>, << mercenaire >>, des qualificatifs qui ont déjà pourtant joué un mauvais tour à l’un de nos confrères dans une affaire récente. Mais il semble que la leçon n’ait pas été retenue.

Plus que désormais s’organise le << tout sauf Noël Mboumba>> orchestré par certaines personnalités << aux agendas cachés >>. Ce que dénonçait déjà le président de la République dans son discours face aux parlementaires. Jouissant pourtant de l’ensemble de ses droits, membre du bureau politique PDG, tout comme un Nelson Mandela ( même si le contexte n’est pas le même), rien n’empêche l’ancien Ministre de  » mouiller  » le maillot afin que l’ensemble des fils et filles de la Nyanga s’alignent derrière la politique du Chef de l’État, Ali Bongo Ondimba.

C’est ainsi que Noël Mboumba a appelé les uns et les autres à rallier le PDG, maintenant plus que jamais. Ce  message d’unité serait – ce qui dérange ses détracteurs ? La Nyanga doit – elle rester désunie ? C’est ce que sembleraient sous – entendre les attaques à l’encontre de l’ancien Ministre.

Or, la presse n’a pas vocation d’attiser les braises de la déstabilisation de la cohésion sociale. Surtout au regard des efforts effectués par le Chef de l’État Ali Bongo Ondimba pour que le Gabon soit un et indivisible, dans le dialogue, la tolérance et la paix.

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *