Afrique: entre regain de la pandémie et distribution de vaccins non homologués

Partagez

 102 vues

Libreville, le 28 Juin 2021( NVG)- Le système de santé de plusieurs pays africains a été mis en branle par l’avènement de la pandémie à coronavirus. Pour les pays africains, la Covid -19 n’aura fait que montrer les carences du système de santé de 75% de l’ensemble des pays qui forment le continent africain. Une dure et triste réalité, malheureusement.

En Ouganda, en Zambie, en République Démocratique du Congo ( RDC), les hôpitaux affichent d’ores et déjà saturés face à la prolifération des contaminations que l’OMS et les Européens annoncent dévastatrice pour cette troisième vague.
Au total, 160 000 nouveaux cas ont été déclarés sur le continent au cours de la semaine écoulée, soit une hausse de 30%. Selon le Centre africain de contrôle et de prévention des maladies ( CDC Afrique), 62 millions de choses de vaccins ont été administrés sauf que cela ne correspondait qu’à une immunité de 1,1% de l’ensemble de la population africaine.

Mais une autre crainte a récemment surgi également, celle concernant le vaccin correspond à la proportion des vaccins administrés en Afrique sur les 61,4 millions de doses. Il permet, selon le directeur de l’Institution, John Nkengsong, de relativiser le discours sur la réticence des populations à la vaccination contre le vaccin Covishield, la version d’AstraZeneca fabriqués par le Sérum Institute of India ( INDE).

D’après les chercheurs Malgaches, ce vaccin ( Covishield) distribué par l’entremise du programme Covax en Afrique, n’aurait pas le quitus ( homologation) de l’Agence Européenne du Médicament ( AEM). l’Afrique, toujours autant marginalisée à l’international, il faudrait que les chercheurs africains réunissent leurs forces et intelligences afin de fabriquer des vaccins made in Africa.

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *