Comparution de BLA: Me Anges Kevin Nzigou dénonce une affaire politique

Partagez

 250 vues

Libreville, le 28 Avril 2021( NVG)- Brice Laccruche Alihanga, ancien directeur de cabinet du chef de l’État Ali Bongo Ondimba, interpellé et écroué à la prison centrale de Libreville il y ‘ a bientôt 18 mois, va comparaître certainement jeudi prochain (29 avril), devant le tribunal correctionnel de Libreville, d’après une notification qui lui aurait été adressée via son avocat par le parquet.

Mais déjà, nombreux s’interrogent sur la nature de la comparution. Selon l’avocat du prévenu son client n’aurait jamais été entendu sur l’affaire dont il sera jugé jeudi. << une personne qu’on prive de défense ne peut pas participer à son propre enterrement. Jusqu’à ce mardi 27 avril je n’ai ni accès au dossier depuis en question ni à mon client >>, indiqué en conférence de presse Anges Kevin Nzigou.

Ce périple judiciaire qui tient en baleine depuis bientôt deux ans les populations, va t – il enfin prendre fin ? Celui qui aura fait du là à là est accusé de malversations financières, détournements de fonds publics, blanchiment de capitaux en bande organisée, concussion de faux et usage de faux. << Mais qu’est qui peut expliquer que l’on précipite une correctionnelle pour mon client concernant une affaire dont il n’a quasiment aucune connaissance de l’accusation ? >> s’est interrogé Me Nzigou , avocat de BLA.

Lire le droit, aussi bien dans la forme que dans le fond, telle est le maitre mot de l’avocat de la défense. Toutefois, tout devra être épluché et mis à nu. Pour rappel, BLA avait été interpellé dans le cadre de la vaste opération anti-corruption dénommée << scorpion >>. De nationalité française, son pays d’origine n’a pas cessé de suivre aussi ce dossier comme celui de Ike Ngouoni.

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *