Mékambo: le maire et le président du conseil départemental mis aux arrêts

Partagez

 416 vues

Libreville, le 27 Mai 2021( NVG) Le mouvement d’humeur des populations de Mékambo, avec en tête de fil le maire de la commune Omer Ezona et le président du conseil départemental Credric Djoba, s’est soldé par les arrestations hier de ces derniers, considéraient par les gendarmes comme les principaux leaders, accompagnés de deux autres représentants de la population.

Tout serait de l’affront subi par le préfet Frédéric Mouguendza et Arsène Youbi, responsable local de l’antenne de la DGDI. Une incompréhension autour de la présence d’une vingtaine d’éléments non loin de la ville, lourdement armés, qui seront identifiés plus tard comme étant des éco – gardes à la recherche de la dépouille d’un éléphant tué par les populations. Sauf que, les populations n’auraient pas été tenu informées de cette opération.

Le domicile du préfet saccagé, lui – même et le responsable de la DGDI presque lynchés, les populations iront jusqu’à exiger leur départ pour avoir << tenu des propos insultants et inadmissibles envers les élus locaux que sont le maire et le président du conseil départemental >>. Désormais, la tension semble plus que jamais à son paroxysme. Le préfet et le responsable de la DGDI seraient depuis lors à Makokou en attendant que la colère des populations se calme.

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *