Journée mondiale contre le Paludisme : une pandémie africaine négligée par le tiers monde?

Partagez

 266 vues

Libreville, le 26 Avril 2021( NVG)- La Covid -19 semble avoir relégué au second plan les autres pandémies voire maladies qui sont pourtant plus morbides qu’elle. Parmi ces  pandémies, figure en tête de liste le paludisme. Une faucheuse silencieuse qui fait beaucoup de mal à travers plusieurs pays du monde.

Surtout dans les régions chaudes et humides. Mais depuis un an, on a observé une baisse d’actions et de sensibilisations concernant la lutte contre le paludisme. En  Afrique, ce sont 94% de cas de palu pour 400 000 décès infantiles chaque année et un taux de morbidité 4 fois plus élevé en 2020 que la Covid -19 et toute autre maladie.

Au Gabon comme dans plusieurs pays, la maladie est la cause principale de la mort infantile, et même chez les adultes. Encore plus mortelle que le  Sida. Le CIRMF, centre de recherches scientifique destiné à trouver des solutions pharmaceutiques dans la lutte contre le paludisme. Depuis deux ans, l’OMS classe le Gabon dans la catégorie C. Le pays présente donc un risque de paludisme à falciparum et une résistance à la chloroquine.

Depuis un an, la réalité de la situation épidémiologique du paludisme dans notre pays a été négligée, les  chiffres sont méconnus voir juste des estimations dont la véracité pourrait être remise en doute. Si les vaccins n’ont pas tardé pour la pandémie de Covid -19, pour ceux du paludisme ne sont toujours pas fabriqués ?

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *