Meeting de RNO à Bitam: le deux poils deux mesures des autorités gouvernementales ?

Partagez

 370 vues

Libreville, le 26 Avril 2021( NVG)- Alors que l’on interdit les rassemblements de plus de trente personnes dans les quartiers et au sein des lieux de cultes pour raison sanitaire et risque élevé de contamination, certaines autorités proches du parti de masse n’hésitent pourtant pas à braver cette interdiction qui semble ne s’appliquer désormais que à une certaine catégorie de la population seulement. Le confirmation a notamment été faite au cours de ce week-end écoulé dans la ville de Bitam.

Là bas, René Ndemezo Obiang accompagné de certains cadres de son parti, Annie Léa Meye, Patrick Eyogho Edzang et Jonathan Ntoutoume, a tenu un meeting qui a drainé du monde et bravé les restrictions sanitaires en place. D’ailleurs,les autorités provinciales ont – elles aussi participées. Pourtant,la province du Woleu – Ntem n’est pas épargnée par la vague actuelle de contaminations à coronavirus qui touche l’ensemble des provinces.

Ce qui n’a pas empêché RNO de mettre en place un important dispositif de mobilité des populations à l’aide de véhicules, entassées les uns sur les autres. Si cela avait été un meeting de l’opposition, les autorités policières et gouvernementales auraient elles cautionné cette défiance ? Quel message envoie – t – on aux populations ?

René Ndemedzo Obiang aurait – il obtenu les autorisations relatives à l’organisation d’un tel meeting ? Si tel est le cas, il serait donc temps d’ouvrir en même temps les bars, les boites de nuit et les motels.

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *