Musée National : l’heure de la promotion des langues maternelles gabonaises

Partagez

 202 vues

Libreville, le 24 Février 2022( NVG)- La communauté internationale vient de célébrer la journée mondiale de la langue maternelle ( le 21/02/22), occasion pour le musée national des arts, rites et tradition du Gabon d’abriter le cérémonie de présentation d’une collection de langues maternelles, déclinée en six langues maternelles.

Fang pour tous, Nzebi pour tous, Ikota pour tous, Ipunu pour tous, O’myènè pour tous et Lembaama pour tous.
Proclamée par l’UNESCO le 21 février 2000, l’auteur gabonais Mbeng Ekorezok  Bernadette, veut ainsi, contribuer à la promotion des langues maternelles gabonaises, en vue de transmettre et renforcer l’appropriation de notre héritage national.

En mettant en exergue les savoirs, les savoirs faire des parents, des notables, avec pour objectif, leur appropriation par les jeunes générations. Mais, ceci passe nécessairement par la maitrise de la langue maternelle en tant que vecteur de communication.

Parler sa langue maternelle ne constitue don en rien, un repli sur soi, encore moins le rejet de l’autre et sa langue. Cela doit permettre à nos enfants, de construire leur identité, leur pensée et surtout de retrouver l’âme africaine qui fait la fierté de nos peuples. Occasion pour l’auteur Mbeng, de rappeler que, parler et comprendre nos langues maternelles sont facteurs d’universalité, de paix et d’unité.

Au demeurant il est important, de lancer et développer les apprentissages des langues maternelles à travers une longue série de manuels << les langues pour tous >>, dont le Gabon doit s’approprier, à travers les ministères de la culture et de l’éducation nationale.

Source: la com du musée national.

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.