Situation caucase à la mairie de Libreville

Partagez

 314 vues

Libreville, le 24 Février 2021( NVG)- Un temps interdit par le maire de la commune de Libreville, les vendeurs de friperie ont été pris au dépourvus par cette décision qui a été aussitôt contestée. D’ailleurs, au marché mont –  Bouet, les agents de la brigade municipale en seraient venus aux mains avec les revendeurs qui n’acceptaient pas d’appliquer une telle décision.

<< Nous sommes des jeunes gabonais, tous les jours les agents de la mairie nous prélèvent la taxe journalière, c’est cette activité qui nous permet de survivre, ils veulent qu’on fasse comment ? Qu’on aille voler pour se nourrir et nourrir nos familles? >>, pouvait – on entendre entre des brouhaha.

En moins d’une semaine donc, cette interdiction a été mise en mal par les vendeurs de friperie, qui ont de nouveau envahi les espaces publics au sein de la capitale gabonaise.  Échangeurs, carrefours, aux abords des magasins et autres, ils ont de nouveau renoué avec leur activité. Qui avait donc conseillé au maire de prendre une décision qui l’a mis en porte – à – faux avec administrés ?

Et d’ailleurs, non suivie par ses collègues maires des localités aussi fortement touchées par la vague actuelle de contaminations de Covid -19.

 

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *