Perenco Oil et Gas Gabon auteur de pollution: la fuite de l’information oblige le gouvernement à communiquer

Partagez

 482 vues

Libreville, le 22 Janvier 2021( NVG)- Après les révélations faite par la presse nationale et internationale sur la pollution avérée de plusieurs sites par le géant pétrolier et gazier Britannique Perenco, le gouvernement gabonais via le ministère en charge du climat et de la protection de l’environnement, vient de produire un communiqué faisant état du suivi de ce dossier depuis le mois de décembre 2020.

En effet, le communiqué dudit ministère indique que, << la DGEPN en collaboration avec la DGH, a recensé plusieurs incidents ayant conduit à des versements d’hydrocarbures sur terre et dans les cours intérieurs en 2020. Il s’agirait des sites Avocette (avril), Coucal et Missolo ( juin), Batanga ( septembre) >>. Trois principaux incidents seraient à l’origine de cette situation : mauvaise réhabilitation d’anciennes exploitations pétrolières, détérioration des lignes de transport du pétrole et mauvaise condition de traitement des déchets pétroliers.

Ce ne serait qu’en fin décembre qu’il sera instruit aux ministres en charge de la protection de l’environnement et celui des hydrocarbures de faite procéder à un audit opérationnel et fonctionnel de l’ensemble des installations Perenco.

La question qui taraude les esprits est celle de savoir pourquoi toujours attendre des catastrophes évitables pourtant, pour réagir ? Sachant l’importance des activités de Perenco pour l’économie de notre pays,les autorités seront – elles intransigeantes?

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *