Les ressortissants de Libreville mis sur le banc de touche dans la gestion de la municipalité de leur ville

Partagez

 36 vues

Libreville, le 21 Juillet 2021( NVG)- La nouvelle maire de Libreville est depuis quelques jours connue, il s’agit de la nommée Christine Mba – Ntountoume, qui en réalité  s’écrirait  » Ndutume « , après la démission annoncée et actée d’Eugène Mba dudit poste. Si cette élection aux allures de  » placement  » a réussi à apaiser de ceux et celles qui ont manœuvré dans l’ombre à son arrivée à la tête de la plus grande municipalité du pays.

Mais c’est une arrivée qui ferait rougir du coté des quartiers populaires tels que Nkembo, Atong abè, Ntsibi tsoss et autres. Pour cause, dame Christine Mba – Ndutume est originaire de la ville de Kango. << Même pas de Ntoum ou de Bikélé et autres,mais carrément de Kango. Certes c’est l’Estuaire, mais c’est une façon de nous écarter de toute gestion. Donc parmi tous les Librevillois qui sont adjoints au maire,personne n’a été adoubée? Ça fait pitié >>, s’est insurgé un ancien collaborateur de Rose Christiane Ossouka Raponda du temps de son règne à la Mairie de Libreville.
Désormais les deux premières personnalités à la tête de la Mairie de Libreville ne sont pas originaires de la ville, d’autant plus que le 1er adjoint au Maire lui aussi, est originaire de Franceville, capitale provinciale du Haut – Ogooué.

À quelques encablures d’une échéance électorale aussi importante que la présidentielle de 2023, cette stratégie politicienne va t – elle permettre au PDG de gagner enfin les suffrages de la province de l’Estuaire ?

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *