SETRAG : Les agents sensibilisateurs de la coordination 3 outillés.

Partagez

 331 vues

Libreville, le 21 Février 2022( NVG)- Initié en mai 2019 par le souhait de la société d’exploitation du Transgabonais ( Setrag) et ses bailleurs de fonds, la campagne de sensibilisation sur les risques d’accidents ferroviaires suit son cours dans la coordination 3. C’est dans la salle de réunion des installations de ladite société de Booué que s’est tenue la rencontre.

C’est dans le but de rendre meilleur ses statistiques en matière de sécurité que la Setrag, par le biais de sa direction de développement durable, l’engagement de ses bailleurs de fonds et à la politique RSE d’Eramet, a depuis mai 2019, initié une campagne de sensibilisation le long de la voie ferrée pour attirer l’attention des riverains qui empruntent le chemin de fer chaque jour sur les dangers auxquels ils s’exposent s’ils ne mettent pas en pratiques les nouvelles mesures de sécurité en vigueur. La coordination 3 a formé ses agents sensibilisateurs ce mois de février en cours.

Ce sont 23 agents qui ont bénéficié de cette formation, desquels sortiront 19 agents sensibilisateurs et 4 encadreurs. Ces derniers auront pour mission d’expliquer aux populations vivant aux abords de la voie ferrée, la vision et la politique sécuritaire de la SETRAG, en leur inculquant la démarche préventive qui consiste à réduire, voire à éradiquer les risques d’accidents sur le chemin de fer et aux alentours de cette zone. Cette vision se veut un objectif partagé par tous, animé par un réel changement de mentalité de toutes les populations jouxtant la voie ferrée au quotidien.

C’est fort de cette mentalité et animés par la thématique de cette campagne de sensibilisation << Ne te mesure jamais au train >> que les agents sensibilisateurs formés ont prêté une oreille attentive aux explications de Claude Évariste Taty par ailleurs superviseur programme des sensibilisation qui lors des échanges bandes dessinées d’illustration à la main, les a exhorté à mettre en application les techniques de sensibilisation sur les dangers de la voie ferrée.

Ces agents formés aux risques d’accidents ferroviaires doivent désormais être déployés sur le terrain pour inculquer aux populations riveraines les nouvelles règles  sécuritaires. Selon le superviseur, ces agents sensibilisateurs de la coordination 3 apporteront nul doute, les résultats attendus sur le terrain par la Setrag et ses bailleurs de fonds.

 

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.