Santé : Des trafiquants de faux carnets de vaccinations interpellés.

Partagez

 284 vues

Libreville, le 21 Janvier 2022( NVG)- Un vaste réseau de trafic de carnets de vaccination a été récemment démantelé par les agents de police à Libreville. Selon le quotidien l’Union, deux infirmières en fonction au centre de santé de Nzeng Ayong dans le sixième arrondissement de Libreville font partie de ce réseau.

Laurette Manfoumbi et Christiane Akoma Engone, toutes deux infirmières au centre de santé dudit quartier ont récemment été arrêtées par les agents des forces de police judiciaire pour être impliquées dans une affaire de trafic de faux carnets de vaccination. Cette interpellation fait suite à l’implication conjointe des services judiciaires de Libreville et de la brigade mixte du comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus ( Copil) dont le but est de veiller au  respect des mesures gouvernementales pour réduire le taux de contamination et de décès liés à cette pandémie.

Et pour venir à bout aux deux infirmières, les agents de police ont mis en place un plan bien réfléchi au préalable. Ainsi que nous apporte notre confrère l’Union : << Le 14 septembre 2021, en civil 3 agents de police pénètrent dans le centre de santé et se dirigent vers l’unité de vaccination Covid -19 de Nzeng Ayong. Ils souhaitent se faire vacciner sans se faire piquer. Et c’est le traquenard qui se referme sur les 2 infirmières qui auraient accepté d’accéder à leur requête tout en leur fournissant des preuves d’un trafic de carnets de vaccination. Des éléments compromettant qui vont conduire à leur interpellation>>.

Depuis le début de cette crise sanitaire, le gouvernement de la République via son ministre de la santé ne ménage aucun effort pour protéger les populations contre cet ennemi invisible. Et pour éviter de contracter les formes graves de la  maladie, il est conseillé aux populations de se faire vacciner. Mais on constate pour le  regretter, que certains agents de santé profitent de cette situation pour se faire plein les poches, mettant ainsi en danger la vie des populations.

Vivement que l’arrestation de ces deux infirmières serve de leçon aux autres compatriotes qui voudraient bien se lancer dans ce business anti –  républicain. Notons qu’à ce jour dans  » Le Grand Libreville  » , les services de police font la ronde pour mettre à nu ce vaste réseau de trafiquants de carnets de vaccination.

Ce n’est pas la première fois que des individus ont été interpellés pour ce problème. En novembre dernier, 39 personnes possédant des faux tests PCR et carnets de vaccination avaient été interpellées.

Copyright : lesnouvellesdugabon.ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.