Grève aux Eaux et Forêts: la tête de Lee White mise à prix.

Partagez

 66 vues

Libreville, le 20 Octobre 2022( NVG)- Le ministère des eaux et forêts est secoué par une grève depuis plusieurs mois. Une situation qui entraine un climat délétère et pertube  bon fonctionnement de l’administration. Et pour se faire, un cadre du ministère des eaux et forêts, Anatole Mouboga à travers un courrier fracassant vient d’interpeller le Président de la République, Ali Bongo Ondimba.

L’homme à dénoncer les manoeuvres du ministre et son équipe, << les agents du ministère se trouvent aujourd’hui privés depuis lus de deux trimestres de leur prime qui constitue pourtant un droit. Le paiement des primes des agents voit plutôt son décaissement en faveur d’un financement à répétition de certaines missions qui pourtant se trouvent déjà pris en compte par le Trésor Public >>. Toujours selon l’ingénieur des eaux et forêts << des personnes qui ont été citées en justice, entendues et voire mises derrière les barreaux même si, c’est pour des faits non avérés, recouvrent leur liberté provisoire soit elle ou pas, et regagnent aisément et sans être inquiétées leurs postes de responsabilité quand je sais que parallèlement, certains responsables tels que certains Directeurs Provinciaux des eaux et forêts qui ont traversé les mêmes conditions, ont tout de suite perdu leurs postes de responsabilités>>.

Autant de griefs dénoncé par Anatole Moubougha qui devrait interpellé le Chef de l’État, afin qu’une solution soit très rapidement trouvé, afin de ramené la sérénité dans la maison eaux et forêts.

Nous y reviendrons.

Source: topinfos.

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *