L’enclume : un présent traditionnel devenu rare sur le marché

Partagez

 124 vues

Libreville, le 19 Août 2021( NVG)- En cette période de saison de mariages,il y’ a certains présents exigés lors des cérémonies traditionnelles qui se font de plus en plus rares. À tel point qu’il devient difficile de les trouver en plein marché artisanal, pourtant le lieu indiqué par excellence. Existe – t – il encore dans notre pays des forgerons qui savent forger l’enclume?

En pays Téké, un mariage traditionnel ne pourrait se tenir sans la présence de l’enclume. C’est une exigence dont le marié ne peut se soustraire. Par conséquent, au regard de sa rareté sur le marché, nombreux vont louer l’objet afin de célébrer le mariage et le restitue par la suite.

Au Gabon, il n’existe pas d’écoles qui forment pour être forgeron, ce qui a pour conséquence de se tourner vers le Congo, le Nigeria ou le Ghana pour rentrer en possession d’une enclume. Et là, le prix d’achat devient 10 à 20 fois supérieur que celui pratiqué au Gabon. En pays Téké,on signe et on persiste, << sans enclume, pas de mariages >>.

 

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *