Mairie de Libreville : Eugène Mba faussement accusé de malversations

Partagez

 462 vues

Libreville, le 19 Mai 2021( NVG)- Respect de l’éthique et de la déontologie de la profession de journalistes, c’est finalement ce qu’il faudra retenir de l’article intitulé << Mairie de LBV : 338 millions décaissés en 2 jours pour des travaux invisibles>>, de nos confrères de médias 241, qui ont soutenu que Eugène Mba aurait ordonné << le paiement de 337 936 304 F CFA pour des travaux qui n’ont pas pu être exécutés>> au profit de l’entreprise JETA GROUPE. Or, selon des sources autorisées et proches du dossier aucun centime n’a été décaissé par les services du trésor>>.

Cela pose bien la question de formation de plusieurs de nos journalistes dont la plupart sont formées sur le tas, pourtant sont sensés être prudents dans la diffusion des informations et toujours recouper (vérifier la véracité des faits). Du coté du cabinet du maire, les explications sont pourtant claires, << il s’agit d’une opération d’aménagements des bassins – versants que nous la mairie de Libreville devons mener dans toute la commune. Nos services techniques et t un opérateur de la place ont fait le tour de la ville pour identifier les zones à forte inondation notamment. Un rapport a été fait avec les images des différents sites et validé par nos services techniques. Nous avons passé commande pour l’exécution des travaux et les factures nous été fournies.

Nous avons selon la procédure, initié les bons d’engagements correspondants … Les factures seront à régler au fur et à mesure des travaux et un procès – verbal de réception de ces travaux sera établi. >> La signature du mandatement ne devrait pas être confondue au paiement effectif d’une facture. La mairie aurait fait usage de ce processus afin de rassurer le prestataire sur le paiement de l’ensemble des factures car désormais une crise de confiance anime les entreprises locales sur le financement des travaux entrepris.

D’après nos confrères de i24gabon, << cette honteuse cabale serait l’oeuvre de plusieurs individus dont un cadre relégué, un conseiller municipal qui  nourrirait l’ambition de reprendre le poste de premier magistrat de la ville de Libreville et d’autres conspirateurs tapis dans l’ombre qui auraient été surpris par l’investiture et l’élection du maire Eugène Mba, choix du Président de la République Ali Bongo Ondimba>>.

Pourquoi vouloir nuire autant à la dignité et l’intégrité d’un homme sage et aussi responsable qu’est le maire de Libreville, Eugène Mba ?

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *