Intérimaire du ministre d’État de l’intérieur : un souci de nom à l’origine d’un blocage administratif ?

Partagez

 424 vues

Libreville, le 19 Avril 2021( NVG)- Absent depuis quelques jours pour cause de mariage,le ministre d’État Lambert Noël Matha, en charge de l’intérieur, ne peut donc assurer pleinement le suivi des affaires administratives, surtout en ce qui concerne les signatures sur certains documents tels que les laissez – passer,les dérogations et autorisations spéciales. L’intérimaire est donc assurée par le ministre en charge des relations avec es institutions constitutionelles de république, Denise Mekam’ne Epse Taty.

Mais fait curieux,plusieurs documents se seraient vus être renvoyés par celle qui assure l’intérimaire. Le motif évoqué serait le nom censé accompagner la signature. Selon des sources proches du dossier,la ministre des relations rechignerait  » Épouse Taty  » à la suite de son nom. D’où le renvoie de plusieurs documents au cabinet du ministre d’État en charge de l’intérieur.

Pourtant, dans un proche passé l’on a toujours associé tout ce patronyme.
L’administration doit – elle être prise en grippe par ce motif? Surtout au moment ou les demandes de laissez passer, d’autorisations spéciales et dérogations n’en finissent pas d’arriver au cabinet du ministre.

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *