Ali Bongo Ondimba attendu au tribunal le 21 janvier prochain

Partagez

 286 vues

Libreville, le 19 Janvier 2022( NVG)- Alors qu’on croyait l’affaire renvoyée aux calendes grecques, grand est notre étonnement d’apprendre de nouvelles péripéties dans le dossier qui oppose le chef de l’État Ali Bongo Ondimba au collectif << Appel à agir >>.

Le vendredi 21 janvier prochain, le chef de l’État Ali Bongo Ondimba, représenté par ses avocats Mes Minko – Mi – Ndong et Bhongo Mavoungou est attendu devant la Cour de Cassation dans l’affaire qui l’oppose au collectif << Appel à agir>>. En effet, depuis l’accident vasculaire cérébral ( AVC) du chef de l’État Ali Bongo Ondimba en octobre 2018, ledit collectif n’a jamais cessé d’émettre des doutes quant à la capacité du président de la République de continuer d’assurer les devoirs de sa charge. D’où sa récurrente interrogation : << Qui dirige le Gabon ?>>.

D’après le site en ligne Gabonreview, le greffier en chef de la Cour de Cassation Me Guy Christian Méyé M’Ekome, a adressé un avis d’audience le 17 janvier dans le cadre de l’Assemblée plénière prévue le 21 janvier à 10h à Libreville. Notons que c’est 2 ans après la plainte déposée par le collectif, que cette affaire connaitra de nouveaux rebondissements.
Rappelons que, << Appel à agir >> est un collectif de 10 membres composé aussi bien des membres de la société civile que des personnalités politiques de l’opposition tels que Marc Ona Essangui, Anges Kevin Nzigou, Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, Noël Bertrand Bounzanga, etc.

Après l’AVC du président Ali Bongo Ondimba, le collectif avait sollicité de la justice une nouvelle expertise médicale pour évaluer les capacités physiques et cognitives du chef de l’État, dont la fonction nécessite d’être en très bonne santé.

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.