Que veut – on faire du corps de Guy Christian Mavioga?

Partagez

 142 vues

Libreville, le 18 Octobre 2021( NVG)- C’est un feuilleton qui ne semble pas vouloir prendre fin au sein de la famille feu Guy Christian Mavioga dont le corps sans vie est disputé par sa famille biologique et sa veuve dont certains s’interrogent plus que jamais sur sa témérité à vouloir absolument inhumer à sa convenance son feu époux.

La veuve Anna Claudine Mavioga, plus qu’il s’agit d’elle, aurait porté à nouveau plainte à sa belle – maman de 78 ans, victime d’un AVC récemment, et demande la reprise du corps sans vie de son époux.
Guy Christian Mavioga sera – t – il finalement inhumé à Libreville ou à Mouila? C’est une véritable bataille judiciaire qui se poursuit entre la famille de Mavioga et la veuve Anna Claudine Ayo. Car après avoir été déboutée par la Cour d’appel de Libreville, Anna Claudine Ayo serait revenue à la charge le jeudi 14 Octobre. Elle aurait fait assigner sa belle – maman dame Ernestine Massounga devant le juge des référés.

Dans sa requête portée à la famille Mavioga sis à Kinguelé par Maître Florentin Mba Menie, huissier de justice, la veuve Anna Claudine Ayo, assistée de Maître Eyue Gisèle, avocate au barreau du Gabon, demande au juge de l’autoriser à récupérer le corps de son feu époux de la morgue du CHUL , d’ordonner le levée de l’opposition introduite par Moukagni Georges le 24 septembre 2021 et, enfin de constater qu’il existe un permis d’inhumer à Bikele où elle veut aller enterrer son mari.

Mais côté de la famille biologique de feu Guy Christian Mavioga dont le corps commence à s’impatienter à la morgue, le permis d’inhumé que brandit la veuve au juge aurait été annulé par la mairie de Libreville après la décision de la Cour d’appel en faveur de la famille, qu’un autre permis aurait été établi par la famille autorisant la sortie du corps pour Mouila.

Que cache réellement cette détermination absolue de s’emparer du corps sans vie de feu Guy Christian Mavioga ?

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *