Voiries urbaines: les terre – pleins au détriment de la Transganonaise

Partagez

 138 vues

Libreville, le 18 Août 2021( NVG)- Tandis que la Transgabonaise, projet que à coeur le Chef de l’État, Ali Bongo Ondimba semble trainer de plus en plus le pas, la priorité semble avoir été rabattue désormais sur l’aménagement des terre – pleins et la pose des pavés au travers certaines voies spécifiquement choisies pour recevoir ces travaux.

Des travaux qui, il faut le dire, ne vont pas permettre de résoudre le sempiternel problème d’embouteillages au bord de mer, Akanda ( Aéroport – cité des ailes ) et  autres.
Pourtant,le vendredi 25 septembre 2020, à Kougouleu, Rose Christiane Ossouka Raponda, premier ministre, lançait les travaux d’aménagement en 2×2 voies de la route reliant Libreville à Franceville, encore appelée Transgabonaise (780 Km).

Mais triste est de constater que dix (10) plus tard, les travaux en sont seulement à l’élargissement de la voie de part et d’autre entre le PK 10 et le PK 40. Même les zones bourbiers et celles jugées instables n’ont jusque – là pas fait objet d’un regard  particulier. Tout ceci aura donc pour conséquence d’annoncer un retard dans le délai de livraison. Ce qui est d’ailleurs devenue une habitude pour nos autorités.

La Transgabonaise n’était – ce qu’un autre effet d’annonce et un projet limité aux maquettes ?

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *