UOB: nouveau temple de l’obscurantisme ?

Partagez

 418 vues

Libreville, le 18 Janvier 2021( NVG)- Jadis considéré comme le temple du savoir de notre pays, l’université Omar Bongo ne serait plus qu’un immense champ de ruines de bâtiments en pleine déliquescence semblables à ce qu’est l’obscurantisme. Salles de classes et amphithéâtres en piteux état, préfabriqués abandonnés et obsolètes, tout comme la bibliothèque, aucun bâtiment ne semble plus répondre aux normes digne d’une université.

Pourtant, la situation que traverse l’université Omar Bongo est connue des autorités actuelles, surtout du Pr. Daouda Mouguiama. Les besoins de l’UOB sont connus et ce sont pas les coups de peintures et autres débroussaillages qui vont cacher la forêt. En temps normal, l’université Omar Bongo aurait dû connaitre depuis longtemps une véritable mue infrastructurelle et matérielles. Le seul état de la bibliothèque universitaire en ruine traduit de façon explicite l’obscurantisme qui s’empare de l’UOB.

Et malheureusement, même les enquêtes judiciaires concernant des soupçons de malversations financières et matérielles de l’université sur les cinq (5) dernières années de gestion sont sans suite. Contrats fictifs de rénovations, disparition des ordinateurs et moyens roulants, incohérences sur la gestion des frais d’inscriptions, l’ardoise des accusations est lourde.

<<l’UOB ressemble aujourd’hui a un temple obscur. On y est loin du savoir malgré les efforts de nos enseignants. Ça ressemble plutôt à un établissement secondaire d’un quartier précaire négligé par les autorités. Les promesses de constructions d’universités se sont envolées. C’est désormais perçu comme une punition le fait d’être à l’université Omar Bongo>>, a confié Flora, étudiante.

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *