Déclaration des biens : le Président de la CNLCEI interpelle les membres du Gouvernement

Partagez

 192 vues

Libreville, le 16 Juillet 2021( NVG)- Actuellement en campagne de sensibilisation à l’intérieur du pays, le président de la commission nationale de lutte contre l’enrichissement illicite ( CNLCEI), Nestor Mbou, n’a cessé de rappeler aux obligations qui sont les leurs, notamment en matière de déclaration des biens. Selon nos confrères de Gabon Média Time, ce serait << une  invite qui sied bien à l’actuel premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda qui n’a jamais daigné se plier à cet exercice>>.

La loi no 002/2003 du présente en son article 5, la nomenclature du processus de déclaration de biens en République Gabonaise. Une obligation qui s’impose chaque 3 ans à <  tout dépositaire de l’État>>. Autrement dit, l’ensemble des agents de l’État avant leur entrée en fonction et au moment de la fin des services rendus à l’État. Et ils sont peu ces fonctionnaires de l’État qui daignent se plier à  cette impérative légale.

<< Nous sommes à l’heure de la bonne gouvernance, donc dans la transparence des deniers de l’État. Ne pas déclarer ses biens lors de sa prise de fonction ou la cessation desdites fonctions, vous expose à de lourdes amendes, au relèvement de vos charges et même à la prison tel que prévu par les textes en vigueur>>, a précisé Nestor Mbou.

Mais au demeurant, combien d’agents de l’État, combien de membres du Gouvernement ont sans cacher quoique ce soit, procéder à la déclaration de leurs biens?

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *