Dimitri Ombinda placé sous mandat de dépôt pour le mouvement de casseroles

Partagez

 550 vues

Libreville, le 15 Mars 2021( NVG)- Vendredi dernier, Dimitri Ombinda, inspecteur des  impôts, Arsène Owono et Jeff Blampin, ont été placés sous mandant de dépôt après 12 jours de garde à vue dans les locaux du B2. Il serait reproché aux trois hommes d’avoir incité la jeunesse à la révolte avec le concert des casseroles. Pourtant, ces derniers en initiant ce mouvement avaient au préalable défini les règles ( chacun dans son domicile, taper sur la casserole durant 5 minutes seulement).

Mais malheureusement,le mouvement a pris de l’ampleur, des débordements ont été constatés et pertes en vies humaines s’est est suivi. Ces dernières ont d’ailleurs été imputées aux forces de l’ordre dont certains ( encagoulés) auraient tiré à balles réelles dans la  foule à bord d’un véhicule de type Toyota prado non identifié à ce jour. Pour plusieurs défenseurs de droits de l’homme, ces arrestations seraient  abusives, d’autant plus qu’aucun élément matériel et enquêtes menées par les OSC n’indiqueraient nulle part les liens de subordination des jeunes manifestants des quartiers populaires aux meneurs présumés.

Pour  d’autres,l’arrestation de Dimitri Ombinda cacherait autre chose , d’autant plus que ce cadre du district de Lekori, Pdegiste et fervent supporter du chef de l’État, n’hésitait pas dénoncer les injustices sociales et à dépouiller les malins tapis dans l’ombre qui agiraient pour que le département dont il est originaire ne se développe pas. Entre temps, où en est l’enquête sur ces bavures policières ? Combien d’édifices publics ces trois hommes ont – ils endommagés ? Seraient -ce eux qui ont appelé les jeunes à braver l’heure du couvre – feu tandis qu’ils avaient bien défini les règles du mouvement ?

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *