Rumeurs d’explosions de bouteilles de gaz butane: ce qu’il faut aussi savoir

Partagez

 302 vues

Libreville, le 13 Avril 2021( NVG)- Depuis quelques jours, des rumeurs d’incidents domestiques seraient liés à l’usage de bouteilles de gaz butane fabriquées d’une société de la place. Vraies ou fausses, lesdites rumeurs ont enflammé la toile. Mais dans le cadre de l’usage des bouteilles de gaz butane, nous devons connaître comment s’en servir au sein des domiciles. Nombreux facteurs peuvent expliquer les explosions évoquées hors mi le défaut de fabrication.

Déjà, la position de la bouteille. Les compatriotes ont tendance à coucher ou totalement renverser la bouteille lorsque le gaz touche à sa fin, un risque énorme nous informe les experts d’une entreprise de la place. Les bouteilles de gaz butane ne sont pas fabriquées pour être utilisées couchées ou renversées, mais debout.
Il y’a aussi la qualité de l’ensemble du tuyau de gaz, encore appelée le détenteur et ses accessoires. Pour le gaz butane, il faut un détenteur butane de 28 mbar (28 millibar). En moyenne, il faut compter entre 3 et 5 ans pour changer le détenteur, sinon 10 ans lorsqu’il est de très bonne qualité et que le filtre et le joint ne sont pas défectueux.

Mais aussi, à chaque remplacement d’une bouteille de gaz, il faut toujours vérifier que le joint du détenteur est encore en bon état, ainsi que le petit filtre qu’on peut apercevoir quand le détenteur est déconnecté de la bouteille. Surtout ne pas serrer très fort, à coup de marteau et de pilon, car le risque est d’endommager le joint du détenteur, d’où les fuites de gaz. Utiliser la clé de serrage dont sont dotés désormais la plupart des détendeurs.

Il est donc aussi de notre responsabilité de vérifier la qualité du détendeur, de respecter le positionnement de la bouteille butane, et surtout de ne pas serrer de façon exagérer la bouteille au détendeur lors du remplacement. Par ailleurs, il faut aussi veiller à la qualité du récho ou du four que nous utilisons afin de minimiser les risques d’explosion.

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *