Vers une rupture des produits alimentaires dans les marchés ?

Partagez

 40 vues

Libreville, le 12 Janvier 2022( NVG)- Le lundi 10 janvier dernier, le syndicat national des commerçants grossistes agricoles du Gabon a déposé un préavis de grève de 8 jours sur la table du gouvernement. Pour la présidente de ce syndicat Pierrette Beka Ndong, le gouvernement doit revoir sa copie sur la nouvelle taxation de douanes.

D’ici le 18 janvier prochain, les commerçants grossistes agricoles pourraient rentrer en grève. Et pour cause, la nouvelle taxation douanière qui ne cesse de les asphyxier et les empêche de mieux exercer leur activité.

Pour la présidente : << la douane nous impose de prendre un transitaire pour la taxation de la marchandise qui périt en un jour>>.
Les commerçants grossistes, le gouvernement doit revoir sa copie sur la nouvelle taxation douanière afin de leur permettre de s’en sortir un tant soit peu, car depuis cette nouvelle taxation douanière, les marchés sont vides et les commerçants sont tombés en faillite.
Rappelons que les commerçants grossistes agricoles achètent leurs marchandises au Cameroun voisin, et ces derniers ravitaillent les détaillants dans les marchés de Libreville.

Et pour éviter un manque de ces produits sur le marché, le gouvernement doit tenir compte des doléances de ces commerçants grossistes.

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *