Medounou : un officier de police fait violacer un enseignant de philosophie

Partagez

 412 vues

Libreville, le 11 Février 2021( NVG)- Depuis quelques temps, il ne ferait pas bon d’être enseignant dans certaines localités de notre pays. Un directeur d’école ( Guy Martial Mba – Neme), retrouvé éventré dans une bourgade située à quelques kilomètres d’Oyem, les intestins à même le sol. Une directrice d’école toujours ( Mengue Estelle), interpellée et emprisonnée depuis quelques jours. Ce qui aura d’ailleurs entraîné le mot d’ordre de grève des responsables de la Conasyced en date du 08 février dernier.

Mais la situation semble ne pas s’arrêter là, à Medouneu par exemple, dans le Haut Como, un enseignant de philosophie, Boussougou Ibouanga, nouvellement affecté dans la localité, aurait subi ce qu’il a considéré selon son témoignage, << un abus notoire d’autorité>>de la part du chef d’antenne de la documentation de cette ville. La faute de l’enseignant, avoir interrogé verbalement celle qu’il ignorait encore être la copine de l’officier qui fait la loi fans cette bourgade.

Une fiche de renseignement verbale, pourtant soumise à l’ensemble des élèves par l’enseignant, mais qui n’aurait pas été du goût de la petite amie du chef, qui aussitôt ira tourner sa langue auprès de son suggar dady. Mécontent, celui – ci après un entretien avec les responsables de l’établissement qui l’assurera pourtant de convoquer ledit enseignant, l’officier va décider de s’en prendre à sieur Boussougou Ibouanga.

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *