La création de l’autorité nationale de vérification et d’audit: pour un bon usage des fonds publics

Partagez

 228 vues

Libreville, le 10 Mars 2021( NVG)- Les détournements,la corruption, au sein de nos administrations publiques et autres entités étatiques ces dernières années ont atteint un niveau exponentielle. Pis, la taskforce diligentée par le sommet de l’État, notamment le président de la république et le coordinateur des affaires présidentielles, sur la dette du pays, a dévoilé  le niveau de la supercherie au sein de plusieurs entités.

En effet, sur plus de 1000 milliards de francs CFA de dette extérieur audités, les auditeurs ont pu dénicher plus de 600 milliards de francs CFA de dettes  fictifs. << Autant d’argent qui n’aurait pas servi à financer nos dépenses d’investissement ou nos dépenses sociales >>, a déclaré dans une  interview, le coordinateur des affaires présidentielles, Nourredine Bongo Ondimba.

Ces scandales de détournements de fonds publics et de corruption auront donc permis aux autorités de renforcer les prérogatives de la direction générale des marchés publics et la création de l’autorité nationale de vérification et audit. << Les procédures en matière de commande publique ont, elles, été durcies et la transparence renforcée à toutes les étapes>>, a indiqué le coordinateur des affaires présidentielles.

 

Copyright : lesnouvellesdugabon.ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *