Fête nationale du 17 août : Ali Bongo Ondimba va t – il gracier des détenus ?

Partagez

 142 vues

Libreville, le 9 Août 2021( NVG)- Par décret 00096/PR/MJGS portant remise gracieuse des peines, le président de la République, Chef de l’État, agissant en vertu des prérogatives que lui confère l’article 23 de la Constitution, avait décidé selon le communiqué du ministère de la justice, 09 avril 2020, d’accorder une grâce présidentielle aux détenus condamnés pour des délits dont la peine restant à purger était inférieure ou légale à six mois.

Et tandis que le fête nationale d’indépendance de notre pays, le 17 août 2021 pointe à l’horizon, de nombreuses familles espèrent que le Chef de l’État Ali Bongo Ondimba décidera de gracier une fois de plus certains compatriotes conformément aux conclusions partielles des travaux menés par le ministère de la Justice, instruit par le Président de la République. Un regard particulier pour les << BLA boys >>?

La grâce présidentielle accordée à certains détenus par le Chef de l’État se fait le plus souvent dans le but de désengorger les prisons centrales de l’ensemble du territoire national, mais surtout, il y’a une dimension humaine et sociale. Offrir l’occasion à nombreux d’entre eux de se donner une nouvelle chance, de changer de vie afin de parvenir à une réelle réinsertion sociale.

Le Chef de l’État va – t – il alors choisir de répondre favorablement à cette doléance ?

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *