Hôpital de Melen : la nécessité d’une restructuration s’impose

Partagez

 250 vues

Libreville, le 9 Février 2021( NVG)- L’hôpital psychiatrique de Melen qui existe depuis 1982, fêtera ses 40 ans d’existence. Un bilan de ses années devra être élaboré afin de comprendre les enjeux actuels de disposer d’un tel outil sanitaire dans un pays comme le notre.

Si des constructions et rénovations ont plusieurs fois eu lieu, la situation actuelle semble être devenue insoutenables aussi bien dans l’accueil des malades que pour le personnel qui y travaille. Le plus curieux et dangereux en même temps est la liberté qu’ont certains malades, qui peuvent se rendre hors du périmètre de l’hôpital.

Construit en plein coeur de quartiers avoisinants, des incidents y sont souvent enregistrés sans que les autorités n’y jettent un regard attentif. La route menant au quartier Malaba passe notamment au sein du périmètre de l’hôpital. L’arrivée de Guy Patrick Obiang Ndong en tant que ministre de la santé avait suscité un motif d’espoir, notamment par la décision de débarrasser Libreville des malades mentaux qui jonchent les rues de la capitale.

Sauf que, les malades mentaux ne sont pas qu’à Libreville, un seul hôpital psychiatrique et dans un tel état de dégradations, ne répond plus aux exigences sanitaire et de sécurité qui devraient prévaloir. Le ministre de tutelle reste est toujours attendu sur cette question.

Toutes les capitales provinciales de notre pays auraient dû être dotées d’un outil sanitaire accueillant les malades mentaux. C’est aussi ça l’égalité de chances en ce qui concerne la santé mentale et la prise en charge de ces compatriotes.

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *