La jeunesse gabonaise et l’entrepreneuriat

Partagez

 960 vues

Libreville, le 8 Avril 2021( NVG)-La jeunesse gabonaise est reconnue sur le plan national voire international, pour être une jeunesse en proie à la délinquance dans toutes ses formes, à la débauche, donc à la perdition. Telle est l’étiquette qui est collée à cette jeunesse gabonaise. À l’étranger, les jeunes gabonais étudiants seraient abonnés aux buzz en saturant les réseaux sociaux de leurs  » exploits  » dans les challenges et chills.

Or, l’on oublie souvent aussi de mettre en lumière et braquer les projecteurs sur cette partie de la jeunesse dont les cerveaux sont allumés et participent chaque jour à façonner l’entrepreneuriat dans notre pays, les leaders de demain. Certains ont même simplement décidé de quitter le cursus universitaire afin de se lancer. Ils sont nombreux ces jeunes que nous suivons et qui ont décidé d’innover dans les métiers du numérique.

M3GS ( community manager, infographiste), Ngolali Lordi ( Photographe, infographiste, CEO de Mind 7 Communication et Lord concept), Trancy Lebissa ( Manager, business développeur, CEO à IDENTITY sécu), Daniels Mombo ( Fondation de Vince conception, community manager). Tous sont portés par la détermination et la volonté d’être les leaders d’une jeunesse gabonaise consciente de ses capacités intellectuelles et travaillent actuellement dans des structures qui œuvrent pour l’innovation informatique et digitale.

La liste est loin d’être exhaustive, tant il y’a dans notre pays de nombreux talents passionnés, qui osent entreprendre. Le seul bémol,le capital d’investissement, véritable tendon d’Achille. Et les banques nationales aussi, qui n’osent pas encore accompagner ces jeunes et leurs projets. Sinon, peu de jeunes sont accompagnés. D’où la nécessité de revoir notre modèle d’investissement en ce qui concerne la jeunesse.

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *