Cinq cent agents fantômes émargeaient à la Mairie de Libreville

Partagez

 528 vues

Libreville, le 7 Janvier 2021( NVG)- C’est l’une des conséquences des frasques de l’ancien maire de la commune de Libreville, Léandre Nzué désormais incarcéré, l’effectif pléthorique en nombre d’agents municipaux qu’il aura lui – même reconnu au cours d’une interview.

Sauf que, avec autant de manoeuvres invraisemblables, la masse salariale de la mairie de Libreville a explosé le budget de l’institution. C’est donc pour donner un coup de pied dans la fourmilière que le maire intérimaire, Serge William Akassaga, avait procédé à un recensement physique des agents municipaux et à la suspension des émoluments de certains membres du cabinet de l’ancien maire.

L’audit a donc été rendu public par Serge William Akassaga au moment de la passation de charges avec le nouveau maire Eugène Mba. Et il en ressort que, plus de 500 agents qui émargeaient à la mairie de Libreville sont des fantômes, c’est à dire non reconnus ni enregistrés. Et parmi eux, des agents dont les irrégularités administratives sont notoires. Mais faudrait – il encore le rappeler, l’administration gabonaise souffre depuis des années de cette situation.

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *