Le manque de bouteilles d’oxygène au sein des hôpitaux : la mort assurée pour les cas graves de Covid -19

Partagez

 80 vues

Libreville, le 6 Septembre 2021( NVG)- Dans notre capitale, les dons de véhicules semblent être meilleurs que doter les hôpitaux de bouteilles ou unités d’oxygène, ou d’un appareil IRM. Don de moyens roulants aux FAG, don de moyens roulants au COPIL et bien d’autres, à en croire que les autorités sont plus aptes à se déplacer qu’à améliorer les conditions au sein des hôpitaux.

Après quelques années à l’abandon, le centre médical de Mékambo dans la province de l’Ogooué Ivindo, a directement été hissé au rang d’hôpital départemental tandis que la structure n’a jamais été mis en fonction depuis sa livraison. Si certains médias ont vite fait de saluer un hôpital  » Hi Tech « , il n’en serait rien de l’avis de plusieurs habitants de la localité.

Depuis l’apparition de la Covid -19, les médecins fonctionnaires du Gabon n’ont cessé de défoncer les mauvaises conditions de fonctionnement au sein des hôpitaux. Assez souvent, les malades contaminés par la Covid -19 qui présentent un cas grave, sont soumis à traitement particulier que n’arrive cependant pas à assurer les autorités sanitaires.

D’ailleurs, le rapport sur la gestion des fonds Covid -19 n’est toujours pas rendu public depuis des mois. Pourquoi? Que cache – t – on à la population ?

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *