Aux choses du pays: effets d’annonce ou syndrome de l’incompétence ?

Partagez

 332 vues

Libreville, le 6 Mai 2021( NVG)- Quels discours ne nous a – t – on pas servi ? En son temps, l’ancien premier ministre avait tenu des discours optimistes sur les travaux de réhabilitation de l’université Omar Bongo, dont il avait fait détruire le mythique bunker, où en est – on? Plus de cinq ans que les étudiants avaient été sommés de libérer manu militari les chambres du campus universitaire, où est – on ? Concernant également l’aménagement de la route Nkok – Ntoum – Kango, dont il avait dit être l’une de ses priorités. En passant,la route du lycée technique de Ntoum attend toujours d’être bitumée. Désormais le projet sur lequel reposent les espoirs est la Transgabonaise.

Les populations de Bambouchine sont rapidement redescendues sur terre depuis la disparition des engins devant réaliser la route en bitume de cette partie de la capitale dont les travaux avaient été lancés du temps de Justin Ndoundangoye. Accelerons la transformation, l’avenir en confiance, le plan stratégique Gabon émergent débuté en 2009 avait pour objectif de réaliser plusieurs projets infrastructurels et socio- économiques sur 16 ans, soit faire du Gabon un pays émergent à l’horizon 2025.

Mais de la crise économique, relance économique, l’on est rapidement passé à la célèbre crise sanitaire qui semble focaliser tous les regards et brasser énormément d’argent. Pourtant, l’hôpital Paul Igamba de Port – Gentil attend toujours d’être rénové par les autorités, sinon de voir ses locaux être transformés. En l’espace de un an également, le célébrissime hôtel Ré – Ndama est rapidement passé de la lumière à l’obscurité avec un licenciement des employés.

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *