Mercato politique : comment expliquer le retour de RNO au PDG?

Partagez

 344 vues

Libreville, le 6 Avril 2021( NVG)- Ministre au sein de plusieurs gouvernements successifs, député de Bitam sous la bannière du PDG qu’il avait quitté à son âme et libre conscience à la veille de l’élection présidentielle de 2016, pour être le directeur de campagne de Jean Ping et fonder son propre parti politique, Démocratie Nouvelle (DN), René Ndemezo Obiang est de retour au sein du parti de masse, le parti démocratique gabonais. Avec lui, son parti aussi.
Les raisons qui pourraient expliquer ce rétropédalage sont légions. D’ailleurs, l’homme a été incapable d’incarner et de donner un nouveau souffle à l’opposition de notre pays depuis cinq (5) ans. Bien qu’aujourd’hui il affirme que l’opposition ne soit pas une force de proposition politique et qu’elle est << déconnectée de la vie quotidienne des Gabonais >>.

Mais n’avait – il pas rallier justement cette opposition ? Que vaut l’homme aujourd’hui sur le plan politique dans sa ville natale voire la province du Woleu – N’tem?
Mieux, cela pourrait aussi être une façon de sécuriser sa fonction actuelle de président du CESE dont il pourrait être à tout moment éjecté. << le peuple gabonais est mur, le peuple gabonais veut tourner la page. Cinquante ans de pouvoir de la famille Bongo, ça suffit ! >>, avait – il déclaré en 2016 alors qu’il était directeur de campagne de Jean Ping.

Après la défaite de son parti aux sénatoriales à Bitam, RNO ne bénéficierait plus d’une réelle légitimité politique au sein de la ville. Et à l’approche de la présidentielle de 2023,les stratégies et calculs politiciens se mettent d’ores et déjà en place. Le poste vacant de vice président de la république évoqué récemment par Ali Bongo Ondimba, attire également énormément de convoitises.

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *