En route pour l’élection présidentielle 2023: que faire pour apaiser les éventuelles dissensions sociopolitiques ?

Partagez

 408 vues

Libreville, le 6 Avril 2021( NVG)- L’élection présidentielle qui se tiendra en 2023 dans notre pays est un événement qui marquera une fois de plus, l’histoire de notre nation dans sa marche vers l’enracinement des valeurs démocratiques, aussi bien dans la conscience collective que  personnelle.

Dans cette optique et sur cette route qui nous rapproche un peu plus de ladite élection, il serait plus que jamais judicieux d’apaiser les éventuelles dissensions sociopolitiques voire géopolitiques, qui pourraient être à l’heure actuelle en somnolence. Apaiser les coeurs meurtris et frustrés.

Le chef de l’État, Ali Bongo Ondimba, dans le rôle qui est le tien, l’esprit d’union et de paix qui l’anime, sait mieux que quiconque la lourde responsabilité qui l’implique dans ce processus d’apaisement. Oui, il faudrait pour le chef de l’État, apaiser les dissensions pour que notre pays sorte de cette élection présidentielle sans heurts ni crise politique. Pour qu’aux yeux des pays du monde,le Gabon et son président en ressortent avec les honneurs.

Dans cette optique, le président de la république pourrait poser un acte fort à l’endroit de plusieurs de ses concitoyens, incarcérés actuellement sans avoir encore été jugés, qui ont servi à ses côtés et exécuté tant bien que mal, certaines de ses instructions, pour le plus grand bonheur des populations gabonaises. En temps que garant de la paix et de l’union dans notre pays, Ali Bongo Ondimba pourrait accorder la grâce présidentielle à Bertrand Zibi, Brice Laccruche Alihanga, Justin Ndoundangoye, Allogho Akué, Patrichi Tanassa, Grégory Alihanga et autres, afin que ces derniers puissent eux aussi jouer un rôle pour son éventuelle réélection s’il se porte candidat à sa propre succession.

Mieux, participer à l’édification de la nation tous ensemble. Il se pourrait que de l’autre côté, l’on trouve une telle éventualité impossible à entreprendre. Toutefois, le pardon a ce pouvoir de libérer aussi bien la personne trahi que le perfide trompeur. Osons donc la mettre en pratique pour le bien de notre pays à tous.

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *