Libreville sous les ordures : le Maire Eugène Mba désarmé.

Partagez

 84 vues

Libreville, le 5 Juillet 2021( NVG)- Depuis deux (2) mois que la cabale contre lui a été initiée, les actions du Maire de Libreville sont limitées. En effet, il lui est interdit de poser un quelconque acte administratif et financier suite à une note de la Gouverneure de Libreville.

Conséquences: Libreville croule actuellement sous le poids des ordures ménagères et déchets de toute sorte car les sociétés qui sont chargées de la collecte et du ramassage ne perçoivent plus paiement de leurs services depuis un certain temps.
Les pourfendeurs du Maire Eugène Mba veulent absolument le dénigrer au maximum afin qu’il perde toute crédibilité politique qui avait convaincu Ali Bongo Ondimba de lui accorder sa confiance en fin décembre 2020.

De plus, jouissant d’une côte d’amour encore plus décuplée auprès des populations depuis l’acharnement qu’il subit depuis deux mois, les mercenaires de la plume à la solde de ces pourfendeurs voudront faire croire à la population que le Maire ne se préoccupe pas des ordures. Alors qu’il en ait empêché depuis la période indiqué plus haut.

L’édile de Libreville se retrouve à ne gérer que les affaires courantes, les mains liées, sans pouvoir signer quoi que ce soit concernant des décaissements en faveur des entreprises affiliées à la municipalité de Libreville. Hormis les salaires des agents municipaux, Eugène Mba se retrouve en quelque sorte bloqué dans son rôle de garant de la salubrité de la capitale gabonaise.

Le haut commissariat à l’environnement, qui perçoit une taxe dans les factures de la SEEG pour venir en appui sur la gestion de ces ordures, devrait prendre le relais. Mais là encore ça risque d’être utilisé contre le Maire par des certains confrères à la déontologie douteuse, sans foi ni loi, qui ne prendront pas le temps qui ne se gêneront pas de vouloir enfoncer un peu plus le clou sur la réputation d’un homme qui ne demande qu’à être au service des Librevillois et de son pays.

Il y’ a vraiment lieu de s’interroger : à qui profite donc ce pourrissement municipal et le ternissement de l’image d’Eugène Mba ?

Tandis que le tribunal administratif de Libreville doit statuer quant à la recevabilité du document transmis par les conseillers municipaux de l’opposition concernant la prétendue d’infractions administratives effectuées par la Gouverneure, voilà qu’une nouvelle distraction pointe son nez. Pauvre Libreville la belle…

Rappelons à tous les acteurs politiques que Ali Bongo Ondimba, lors du dernier congrès du Parlement, avait terminer son discours par cette phrase :  » Ne laissons pas les petits intérêts particuliers ni des agendas cachés désagréger notre unité, notre solidarité et notre vivre ensemble ».

A bon entendeur …

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *