Prolifération des médias en ligne la quantité au détriment de la qualité

Partagez

 140 vues

Libreville, le 4 Août 2021( NVG)- Contrairement aux médias traditionnels, radio, chaines de télévision, presse papier, les médias numériques, c’est à dire en ligne, prolifèrent actuellement dans l’espace médiatique de notre pays l’on aurait dit de la friperie bon marché. Or, la création d’un média est conditionnée par des prédispositions clairement établies dans le Code Gabonais de communication.

Malheureusement, force est de constater que de nombreux médias en ligne se créent chaque jour et envahissent le secteur de la presse dans notre pays sans forcément satisfaire aux conditions de création et d’autorisation de publication.

Cela est d’autant plus vérifiable dans un rapport de la HAC qui stipulerait que sur 120 médias en ligne, seulement 26 médias répondraient aux normes administratives contre 94 qui ne seraient pas normes. Une indication qui malheureusement pourrait expliquer pour certains, l’incapacité de certains médias à traiter de la façon la plus objective possible certains sujet d’actualité. Préférant se cantonner dans la calomnie, la diffamation et l’injure à l’endroit de certaines personnalités et autorités de notre pays.

<< Il faut élever le niveau de la presse en ligne dans notre pays. Le niveau actuel est devenu plus que préoccupant et cela a un impact sur le lectorat national voire international >>, confiait récemment un ancien conseiller membre de la Haute Autorité de la Communication ( HAC).

Cette institution va – t – elle se prononcer sur cette préoccupation dans les prochaines semaines ?
Dans tous les cas,il faut mettre un terme à cette forfaiture en vogue dans le secteur médiatique de notre pays. Peut – être procéder à une réforme des textes en vigueur en matière de création d’une entreprise de presse.

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *