Fin de ramadan : une grâce présidentielle en faveur de plusieurs détenus ?

Partagez

 230 vues

Libreville, le 3 Mai 2021( NVG)- Le mois de ramadan de cette année se tient actuellement sous le signe de la Covid -19. Un mois de jeûne pour l’ensemble des musulmans pratiquants du monde, qui s’achèvera dans quelques jours dans notre pays et ailleurs. Il est l’un des plus importants piliers de la religion musulmane.

Le chef de l’État avait dans son allocution y relative, a  souhaité << Que ce mois de jeûne soit à l’occasion de nous retrouver en famille et de cultiver les vraies valeurs: celles de respect, de paix et de tolérance>>.
La tolérance, le président de la république en a plusieurs fois fait montre. Et en ce mois de ramadan, plusieurs familles ont espoir qu’à l’issue de celui – ci, Ali Bongo Ondimba décide d’accorder la grâce présidentielle à de nombreux détenus qui selon les cas, seraient libérés dans quelques semaines ou mois.

D’autant plus qu’en la matière,le président de la république montre l’exemple à ses homologues de la sous région depuis des années déjà. << Pour désengorger nos centres pénitentiaires sur l’ensemble du pays, Ali Bongo Ondimba procède depuis qu’il est président de la république, à des graces présidentielles. Nul doute donc que cette année  encore, il le fera >>, a indiqué un ancien collaborateur du chef de l’État.

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *