La Gouverneure de l’Estuaire appelée à démissionner

Partagez

 112 vues

Libreville, le 2 Juillet 2021( NVG)- En décidant de convoquer une réunion du conseil municipal de Libreville, tenue contre toute attente le 17 juin dernier, avec pour résultat l’annonce faite par Eugène Mba de sa propre  démission, Marie Françoise Dikoumba, Gouverneure de la province de l’Estuaire, aurait clairement outrepassé ses missions en violant plusieurs articles de la loi sur la décentralisation en République Gabonaise.

Il s’agit notamment des articles 112, 63 alinéa 2 de loi 1/2014 du 15 juin 2015 et article 44. Ces derniers indiquent clairement que seul les présidents des conseils municipaux ont la compétence de présider les sessions de conseils. Mais en décidant de présider le conseil qu’elle a elle – même convoqué, Marie Françoise Dikoumba à clairement remis en cause la loi qu’elle est censée connaître et appliquer.

De même, le règlement intérieur du conseil municipal, article 21 et 22, impose une présentation suivi de l’adoption de l’ordre du jour par l’ensemble du conseil. Or, rien n’aura été fait lors de ce conseil municipal en forme de putch. L’affaire aurait été expédiée du tic au tac, telle une lettre à la poste. Aucun procès verbal établi à l’issue du conseil du 17 juin dernier. << Une véritable cacophonie institutionnelle >>, souligne un ancien adjoint au maire de Lambaréné.

Quid du silence du ministre d’État en charge de l’intérieur Lambert Noël Matha ? En temps normal, la Gouverneure aurait déjà dû présenter sa démission pour incompétence. Mais malheureusement, il n’est pas dans les habitudes de certaines de nos autorités de reconnaitre s’être trompées et rendre le tablier.

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *