CHUL : les sages femmes réclament leur quote part

Partagez

 146 vues

Libreville, le 2 Juin 2021( NVG)- Les femmes du centre hospitalier universitaire de Libreville sont montées au créneau hier en milieu de matinée au sein de l’hôpital. Chants, cris de colère et de désarroi ont retenti dans un lieu destiné plutôt à être calme pour le bien être des malades qui y sont.

En cause, les sages femmes réclamereraient << des meilleures conditions de travail, l’amélioration des matériels dans les salles d’accouchement, et surtout le paiement de 15 mois de leur quote part >>. Cela ferait plusieurs mois déjà qu’elles en seraient privées sans aucune explication, et ce malgré les nombreux courriers envoyés à leur hiérarchie pour tirer la sonnette d’alarme.

À ce qu’il semble, le ministre de la santé, surnommé  » le ministre de la Covid -19  » , n’a plus que pour seule préoccupation, la gestion de la pandémie. La réforme du système de l’offre de santé publique tant attendue n’a toujours pas retenue l’attention de la tutelle.

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *