Dossier spécial : interview d’Eugène Mba après la réunion de l’AMG

Partagez

 302 vues

Libreville, le 2 Juin 2021( NVG)- Après la tenue à Libreville de la réunion du bureau exécutif de l’association des maires du Gabon ( le 27 mai),le président de ladite association, Eugène Mba, maire de Libreville, a accordé à notre rédaction une interview que nous livrons en deux parties.

NVG :
l’AMG relance ainsi ses activités après 5 ans de léthargie, peut – on connaître les raisons de ce temps mort?

Eugène Mba :

Je voudrai d’abord vous remercier d’avoir initié cette interview. En tant que président de cette association, je rappelle aux uns et aux autres l’existence de celle – ci. Après cinq ans d’inactivité, on aurait pu penser que l’association avait arrêté ses activités. La dernière assemblée ordinaire s’était tenue à Lambaréné, en mars 2016. Un programme de réunions y avait été adopté et dont la tenue d’une nouvelle assemblée ordinaire l’année suivante à Franceville. Plusieurs contingences, dont de nombreuses activités à l’international, n’ont malheureusement pas permis la tenue de cette rencontre et des autres réunions prévues. Nous avons décidé, après cinq ans d’inactivité, de nous retrouver et de relancer les activités de notre association pour asseoir et renforcer la coopération intercommunale.

NVG:
La problématique de la gestion foncière au sein des différentes communes a été abordée lors de cette réunion du bureau exécutif, qu’avez – vous décidé à l’issue de cette réunion ?

Eugène Mba :

C’est une préoccupation qui a été exprimée par mes pairs qui éprouvent des difficultés de gestion de leur espace communal. Il s’agit notamment de l’attribution des permis de construire. C’est une prérogative de la municipalité conformément aux textes en vigueur en république Gabonaise. Dans certaines localités, il se trouve que ces attributions sont données par l’État central à travers ses organes déconcentrés, d’où le conflit de compétence. La méconnaissance des textes étant sans doute à l’origine de cette incompréhension, nous avons convenu d’envoyer aux différents maires les textes qui régissent de cette incompréhension, nous avons convenu d’envoyer aux différents maires les textes qui régissent l’attribution des permis de construire afin de les faire appliquer et instituer une meilleure collaboration avec les autres administrations. Il existe au sein de l’association une commission de l’aménagement, de l’urbanisme, de l’habitat et du développement local, en charge des questions, et de prendre les dispositions pour répondre aux préoccupations des uns et des autres.

NVG:
Plusieurs de vos prédécesseurs ont occupé le poste de président de l’AMG, est ce dire que la présidence échoit systématiquement à l’édile de Libreville ?

Eugène Mba :

l’AMG comme l’ensemble des autres associations est régit par des statuts et un règlement intérieur et des organes principaux ( l’A.G.O,  le B.E, les C.T, le S.P). Une résolution de l’assemblée générale ordinaire a acté que la présidence sera assurée par la commune de Libreville, reconnue comme la commune la plus importante. La vice – présidence par la commune de Port – Gentil, la 2ème vice – présidence par la commune de Franceville, la 3ème vice – présidence par la commune de Lambaréné, la 4ème vice – présidence par la commune de Ndendé. Le secrétariat général est assurée par la commune d’Oyem et la trésorerie générale par la commune d’Owendo. Le rôle du président est défini par les statuts et le règlement intérieur. C’est donc sur la base de ces différentes dispositions qu’il préside l’association.

NVG:
En réalité vous assurez un intérim, comptez – vous rempiler?

Eugène Mba :

Conformément aux dispositions de loi 0001/2014 du 15 juin 2015, j’ai été élu maire de Libreville le 29 décembre 2020, après avoir été investi comme candidat par le distingué camarade président du parti démocratique gabonais ( PDG). Je ne pense pas que l’élection bien qu’intervenue à mi – mandat, puisse faire de moi un  intérimaire. J’ai été installé pleinement dans mes fonctions le 04 janvier 2021. Quant à la possibilité de rempiler, j’avoue que ce n’est pas ma préoccupation à l’heure actuelle. Le président de la République, Chef de l’État, Son Excellence Ali Bongo Ondimba, m’a fait l’honneur de me choisir pour être l’édile de Libreville. Ma préoccupation principale est de mériter cette confiance et de mener à bien les différentes actions permettant l’amélioration de vie des populations.

( À suivre)

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *