Quand la recherche du travail devient le travail quotidien des jeunes gabonais

Partagez

 106 vues

Libreville, le 1 Septembre 2021( NVG)-Les années se succèdent au Gabon, et le problème u chômage n’est plus à présenter, aucunement. C’est même devenu l’épine dorsale sociétale. Peu importe les localités, peu importe les catégories sociales populaires , la recherche d’emplois est le sujet qui revient le plus dans les conversations et autres échanges au sein de la population. Diplômé, sans travail, ou plutôt la recherche d’un premier emploi devenu le travail quotidien de nombreux jeunes gabonais.

Karl a étudié pendant trois (3) ans au Ghana, rentré depuis 2020 au Gabon, il n’a toujours pas eu d’emploi dans le secteur de l’Agro – Industrie dont il est ingénieur agronome. Pour cet ancien étudiant, il faudrait peut – être suivre une autre formation au sein des centres professionnels qui s’ouvrent actuellement ( Nkok, Mvengue).

Au sein des entreprises,le critère d’expérience professionnelle est une exigence. Pourtant à la recherche d’un premier emploi,l’on se demande alors comment ces nombreux jeunes gabonais peuvent acquérir de l’expérience professionnelle s’ils n’ont jamais été employés ? Ou disons, si aucune entreprise ne daigne offrir à certains la première opportunité d’un emploi durable ou même à durée déterminée.

Et pour palier au problème du chômage des jeunes, les autorités disent mettre les bouchées doubles en tentant de régler le problème d’adéquation formation = emploi et en annonçant de nombreux programmes de créations d’emplois, qui tardent cependant à impacter concrètement la courbe du chômage qui s’en va crescendo.

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *