Étudiant gabonais agressé à Dakar pourquoi toujours eux ?

Partagez

 188 vues

Libreville, le 1 Juin 2021( NVG)- Tout ce que l’on entend laisserait croire que les étudiants gabonais installés à Dakar au Sénégal, seraient les victimes préférées de certains Dakarois au point que la toile s’enflamme à chaque fois qu’une altercation, qui est un acte isolé entre deux individus ou un groupuscule, doit de facto devenir une affaire d’État, criminaliser toute une population pour une affaire dont on ignore clairement et très souvent la véracité des faits.

Les étudiants gabonais sont d’ailleurs presque partout à travers le monde, mais pourquoi toujours ceux du Sénégal qui sont les pus promptes à divulguer sur la toile la moindre altercation entre un riverain Sénégalais et un étudiant gabonais ?

Il faut aussi questionner le comportement de nos compatriotes étudiants à l’étranger, se remettre en cause. Pour rappel de mémoire, en fin d’année 2020, les étudiants gabonais installés à Dakar s’étaient illustrés négativement en bravant le couvre – feu et les autorités Sénégalaises. L’affaire avait fait grand bruit et nul n’était la sagesse des autorités Sénégalaises, ces étudiants auraient pu être condamnés à faire de la prison.

Étudier à l’étranger implique un certain respect envers les habitants du pays qui vous accueille. Or, les étudiants gabonais au Sénégal traînent la mauvaise réputation d’être des << fêtards, irrespectueux >>, comme frappés par le syndrome de monta Sega.

Le Sénégal et le Gabon sont deux pays frères qui partagent ensemble un passé historique chargé d’échanges conviviaux, il ne faudrait donc pas tomber dans la haine et une colère viscérale presque xénophobe.

D’ailleurs, aussi bien le Sénégal accueille les gabonais, aussi bien ils sont de nombreux Sénégalais qui vivent actuellement dans notre pays. L’acceptation de l’autre dans sa diversité est aussi une richesse pour le pays d’accueil.

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *