Vice – président de la république : en quête du bon profil

Partagez

 328 vues

Libreville, le 1 Avril 2021( NVG)- Le poste de vice – président de la république dans notre pays a été attribué ces dernières années, au nom de la géopolitique et de la stratégie  politicienne, a une personnalité de la province de la Ngounié.

C’est le cas des deux derniers vice – présidents que le pays ait connu ( Didjob Divungui Di Ndingue et Pierre Claver Maganga Moussavou ). Ce qui traduit d’ailleurs la complexité dans le choix de l’homme à qui faire endosser cette lourde responsabilité  républicaine. Le dernier d’ailleurs n’aura pas fait long feu à ce poste. Depuis son éviction, très peu de noms ont circulé pour le remplacer, le poste est resté vacant depuis lors.

Mais alors que se profile à l’horizon 2023 l’élection présidentielle dans notre pays, il semble plus que jamais urgent pour le pouvoir en place de dénicher la perle rare et efficace, un homme qui fait l’unanimité, loyal et dévoué au chef de l’État, capable de faire bouger les lignes et les apories. Même si pour cela il faille rompre avec la géopolitique comme avec le poste de Premier  ministre. L’urgence en vaut la chandelle.

Pourquoi pas du côté de la province de la Nyanga ? Les populations de cette province avec la perte récente de Hervé Moutsinga de la cours constitutionnelle, remplacé par un juge d’une autre province, contrairement à ce qui doit être fait, espèrent que pour leur soutien indéfectible à Ali Bongo Ondimba, un fils de la province soit hissé au poste de vice de président  république.

Celui – ci doit être un homme de l’ombre, réservé, besogneux, et apprécié pour sa capacité à traduire en actes les instructions du chef de l’État. Dans tous les cas , le pouvoir en place se doit de rapidement trouver un va t’en guerre capable de se battre sur tous les fronts.

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *