Sénatoriales : quand les pdgistes faussent compagnie au PDG

Partagez

 354 vues

Libreville, le 1 Février 2021( NVG)- Désormais le désordre semblent s’être installé au sein du parti de masse (PDG) au point que certaines lignes directrices données par la hiérarchie du parti démocratique gabonais ne soient pas prises en compte par certains camarades.

La sorcellerie politique au sein du parti  s’enracine. Certains camarades frustrés, s’allient souvent aux candidats adversaires afin de faire plier ceux choisis par leur propre parti. Tout ceci pour démontrer à la hiérarchie que ces derniers n’étaient pas le bon choix, la jalousie par des actes de boycottage se fait donc ressentir.
Pour le cas des sénatoriales du week end écoulé, le PDG a encore subi des défaites voulues par les conseillers départementaux pourtant issus du parti.

Comment expliquer par exemple qu’a Bitam, Emmanuel Ondo Methogo ( PDG) cadre du parti, ait perdu contre Edou Mintsa ( DN)? Pourtant le parti de masse détient 32 conseillers, ce qui assurait de facto une victoire du candidat PDG. Or à l’arrivée, Démocratie Nouvelle l’emporte 31 voix contre 30 voix pour le PDG, et 02 bulletins blancs ou nuls.

<< C’est franchement le comble, on aurait touché le fond de la bêtise et de l’ambiguïté politique. On a une opposition au sein même du parti. La victoire était assurée, mais comme par magie, avec 14 conseillers  seulement, Démocratie Nouvelle gagne l’élection >>, a aussitôt réagi un militant cadre du parti au pouvoir.

Copyright : lesnouvellesdugabon. ga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *